𝗔𝗰𝗰𝗼𝗺𝗽𝗮𝗴𝗻𝗲𝗿 𝗽𝗲𝗻𝗱𝗮𝗻𝘁 𝗹𝗮 𝗱é𝗽𝗿𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻 𝗵𝗶𝘃𝗲𝗿𝗻𝗮𝗹𝗲: 𝗟𝗲 𝗽𝗶𝗻

Selon les anciens rites chamaniques, se promener dans une forêt de pins en hiver chasse les idées noires, redonne vitalité, clarté d’esprit et dynamisme. Nous devenons plus conscients de nos forces, nous repoussons ce qui nous limite. Alors l’optimisme peut renaître. Dans une pinède, la lumière est partout. Sous forme de raies ou de tâches lumineuses au sol, elle fait scintiller les aiguilles vert foncé des arbres. A la tombée du soir, la silhouette des pins émergent de la pénombre, comme si elles restituaient l’énergie solaire emmagasinée dans la journée.
 
Les recherches du Pr Qing Li, de l’université de médecine de Tokyo, ont pu démontrer qu’une balade méditative en forêt (le shirin-yoku, ou « bain de forêt ») a un effet profondément revitalisant et destressant, permettant notamment d’augmenter la réactivité de nos défenses immunitaires*. Les conifères dégagent par ailleurs une huile essentielle riche en terpène (la térébentine), qui renforce l’oxygénation du corps.
 
*Journal of biological regulators and homeostatic Agents

By Simon-Pierre Verrey

Thérapeute au Centre à Noiraigue. Simon-Pierre accompagne des clients depuis une quinzaine d'années en hypnose ericksonienne, constellations familiales, reconnective healing et libération du péricarde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *