Quand on fait des choses, des bricoles, des objets, des images, des contes, des projets de voyage ou de repas entre ami(e)s et qu’on a du plaisir, on sort des protocoles, on se laisse entraîner, on joue avec les couleurs, les sons, les mots, les possibilités infinies de combiner les ressources, les horaires, les parfums… tout en étant connecté au Grand Tout, c’est qu’on est dans la créativité, un peu comme Monsieur Jourdain de Molière faisait de la prose sans même s’en rendre compte.

Soyez artiste ! C’est un jeu d’enfants. Si, en plus, vous voulez être reconnu(e) en tant qu’artiste, ajoutez une bonne dose de persévérance, un metteur en scène ou un mécène !

Rêver, imaginer, créer son petit paradis, utiliser ses dons au lieu de les dénigrer, savourer les dons des autres, ça fait partie de l’élan vital. Observez la nature, échappez à l’intelligence artificielle si elle vous empoisonne, accueillez l’abondance quand la végétation vous entoure en été, les étoiles, les cristaux de neige scintillent en hiver ; le son des tambours, la légèreté et la délicatesse d’un insecte vous révèlent la beauté infinie.

Utiliser son temps de la meilleure manière, c’est aussi laisser tomber les ruminations concernant les imperfections et les manques et aller de l’avant. Pousser un coup de gueule puis célébrer la vie, trouver des ami(e)s qui partagent nos belles vibrations pour révolutionner le monde tout en retrouvant notre authenticité, notre âme qui s’est égaré par moments. Danser, chanter, apprendre, ça voir et s’ancrer de manière consciente, attentif aux messages du corps pour éviter les interventions lourdes et les prescriptions genre «Balayures sous le tapis».

Et les émotions négatives, la peur ? Elles ont leur place car elles nous aident à faire le tri – tant qu’elle bougent, elles nous rendent plus conscients. C’est bloquées qu’elles nous mettent les bâtons dans les roues. Un peu de peur, c’est le sel dans la soupe, c’est la touche de couleur insolite, le pas vers l’aventure, la prise de parole devant une audience, le yoga sur la plage ou dans une clairière, le dépassement du cadre rigide des convenances.

La peur nous protège du danger. Mais soyons vigilants ! Elle est trop souvent utilisée pour nous manipuler. Presque toute l’humanité a été prise en otage récemment. Notre flexibilité et notre ingéniosité, notre clair-voyance nous propulsent vers la lumière.

Tralalala Lallala – Muss immer weiter ge-he-en

Tralalala Lallala – Muss immer weiter gehn.

Parlez-moi de l’augmentation des énergies de la Terre !

Brigitte M. Schoebi

Campus des Elfes, 11.06.2023
(Dessin de l’auteure, «Danse avec l’imagination»)

By Brigitte Schoebi

Praticienne de réflexologie holistique, ateliers contes et peinture, enseignement de l'anglais, allemand et suisse allemand Campus des Elfes La Côte-aux-Fées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *